Fiche ouvrage

kuro (黒─kuro─)
1

Vous devez être connecté pour pouvoir suivre ou éditer une édition.

Informations

kuro
Série
 :
Pays
 :
Format
 :
Type
 :
Genres
 :
Première publication
 :
Impression
 :
N&B et Couleur
Nombre de pages
 :
126
Numéro ISBN 13
 :
978-4-08-879833-2
Prix TTC à la sortie
 :
680 ¥ (~4,02 €)
Type d’édition
 :
normale
Sens de lecture
 :
droite à gauche
Furigana
 :
Non
Restriction
 :
Aucune restriction

Publication

Réalisation

Dans d’autres éditions

15/03/2023
France - Manga - En cours
Image
1 normale
Mise à jour par Zéfling, le Lundi 17 Avril 2017, 19:54:11.

Commentaires

Moyenne
 :
9,0/10
Nombre de notes
 :
1
Commentaires (Français)
 :
1

- Excellent (9/10) - - Lien

J'avais lu quelques pages sur Internet, et je dois avouer que la série avait très largement piqué ma curiosité. Une fois au Japon, le voyant en rayon je décide de le prendre et ma surprise est encore plus grande à la lecture complète du tome. Celui n'est pas très long. Le tome comporte une première partie avec des historiettes couleur d'une page, puis des histoires courtes en noir & blanc sur plusieurs pages.

Les pages couleur semblent définir le quotidien de la petite Koko et de son chat Kuro. Et chaque histoire permet d'en connaître un peu plus sur la particularité de la créature qui est Kuro. Ce n'est pas vraiment un chat, plutôt un monstre avec l'allure d'un chat noir. Et ce denier semble tout faire pour protéger Koko. Cette dernière vie seule dans un grand manoir un peu éloigné du village et semble un peu déconnecté de la réalité. Pour elle, Kuro est vraiment son chat, mais on finit rapidement par comprendre pourquoi. Par contre, la compréhension du monde de Koko n'est vraiment pas claire, et ce n'est que progressivement que le pourquoi du comment se dévoile. Je dirais même que c'est vraiment bien amené. Une fois qu'on a compris une chose, cela soulève de nouvelles questions dont les réponses sont données au compte-goutte et ainsi de suite.

Ce qui rend la série vraiment intéressante, c'est que Koko se comporte toujours comme une petite fille, une fillette qui jouent comme si de rien n'était, comme si le monde réel n'était qu'un rêve. C'est très perturbant, car on voit tout ce qu'elle ne voit pas. D'ailleurs, ça commence directement sur la couverture du premier tome. Mais aussi tout ce que Kuro fait pour faire plaisir à sa maîtrise. Des choses qui paraissent n'être qu'anodines aux yeux de Koko, mais qui sont plus que surprenantes à nos yeux.

Bref, Koko est un mystère tout autant que le monde qui l'environne, le tout réalisé dans des dessins couleur vraiment très soignés, et c'est peut-être aussi ce qui rend ce monde encore plus étrange. La partie en noire et blanc n'est en reste, le style est légèrement différent, le trait est plus fin et donne une ambiance très différente à ces histoires du passé, comme pour donner une autre regarde sur l'histoire. Je trouve cela plutôt intelligemment utilisé.

Un premier tome vraiment superbe qui devrait vraiment plaire à ceux qui aiment les séries mélange une sorte d’ingénuité dans un monde cauchemardesque.

Votre évaluation

Vous devez être connecté pour pouvoir donner votre avis.